Chers parents en instance de séparation ou de divorce,

Vous avez l’impression d’être dans une impasse,

Comment apaiser la situation ?

Vous avez décidé de vous séparer ou alors vous subissez ce choix. C’est la fin de votre couple, mais comment supporter de vous retrouver séparés de vos enfants, mettre en place le droit de visite et fixer la pension alimentaire ?

Tout remonte à la surface, l’amour, la haine, les espoirs, les promesses, les attentes. Vous avez l’impression d’étouffer avec tous ces ressentis qui vous nouent la gorge et vous broient le cœur.

Chacun de vous a mis beaucoup de soi dans cette relation jusqu’à vous offrir le plus beau des cadeaux, vos enfants. Préservez-les !

La séparation, le divorce, signent la fin provisoire ou définitive du couple, mais pas celle de votre famille. Vos enfants restent les vôtres pour toujours. Vous avez la responsabilité de les épargner. Leur monde vacille, ils n’ont rien demandé. Ils vous aiment l’un et l’autre et vivent une parfaite injustice.

Ne laissez personne décider de l’implication que vous aurez auprès d’eux. Les juges attendent que vous soyez responsables et qu’ ensemble vous teniez compte de leurs besoins émotionnels, matériels et temporels. En fonction de cela, de vos caractères, de vos affinités et de votre disponibilité, nous pourrons organiser la garde et fixer la pension alimentaire.

Vous avez des droits incontestables en tant que parents, mais n’oubliez jamais que pour y prétendre, vous devez absolument vous acquitter de vos devoirs.

Mon cabinet « Litigium » vous reçoit, seul (e) ou à plusieurs, pour apaiser les tensions et prendre de manière factuelle des décisions en adéquation avec les besoins de chacun. Je peux également m’occuper de votre séparation et de votre divorce dans son ensemble ou alors collaborer avec votre avocat. Vos frais seront ainsi largement réduits.